Pierrette Mowatt est une artisane chevronnée de la communauté anicinabe de Pikogan. Initiée aux arts manuels dès son jeune âge, elle poursuivit son apprentissage auprès de ses aînés, dont elle porte aujourd’hui fièrement l’héritage. Pierrette compte de nombreuses cordes à son arc : elle maîtrise la couture, le travail des perles, la confection de bijoux, la broderie et la confection d’accessoires de cuir traditionnels. L’artisanat, pour Pierrette, est une belle école de la vie et elle y met le meilleur d’elle-même :

« Pour faire de l’artisanat, il faut être patient, il faut être bien calme, ne pas aller trop vite. C’est comme une thérapie. »

Pierrette a développé un intérêt pour l’artisanat dès sa jeunesse. Enfant, elle voyait sa mère s’affairer et elle aimait l’observer. Sa mère lui enseigna la première lorsque, à 15 ans, Pierrette décida de se faire la main. Encouragée par la joie contagieuse des artisans de son entourage, elle s’inscrivit à des cours dans sa communauté, puis à Amos. Pierrette est particulièrement heureuse d’avoir eu la chance d’apprendre auprès des aînés et elle est fière d’honorer leur héritage dans son travail; bien que plusieurs d’entre eux se soient éteints, leur savoir-faire continue de vivre en elle. Pierrette enseigne à son tour aux jeunes et aux adultes de Pikogan et reçoit occasionnellement des groupes de l’extérieur.

Le travail de Pierrette est d’une grande précision et exprime une grande sagesse. C’est dans le calme, pense-t-elle, que les plus belles idées émergent et elle cherche la quiétude pour créer. Chaque pièce est confectionnée avec soin, d’une main experte.

Pierrette accepte les commandes et expose régulièrement son travail dans les évènements culturels tels les pow-wow.

Aller en haut